Ant-man ou honte man ?

« Pendant les quelques secondes qui vont vous être nécessaires pour lire ces 4 lignes :
— 40 humains et 700 millions de fourmis sont en train de naître sur Terre.
— 30 humains et 500 millions de fourmis sont en train de mourir sur Terre »

C’est ainsi que commença « Les Fourmis. » de Bernard Werber…

Ant-man est un film de super héros… encore un… en ce moment, j’avoue que nous avons l’embarras du choix : Gotham, les 4 Fantastiques, Arrow, Flash… Marvel et DC se lâchent pour nous proposer un maximum de contenu, parfois excellent (Gotham), parfois beaucoup moins (The Flash).

J’avoue ne pas être un spécialiste des Comics, un univers que je respecte totalement mais ça n’a jamais été trop ma branche, préférant les jeunes filles montrant innocemment leur culotte en noir et blancs plutôt que les gros mâles musclés en couleur 😀 Plus sérieusement, le format couleur et la patte graphique typique des comics ne m’a jamais vraiment tapé dans l’œil. Tout ceci pour dire que, je ne connaissais pas DU TOUT Ant-man. J’avoue que n’étant pas né en 1962, je n’ai pas pu découvrir ce héros dans le Tales to Astonish numéro 27. J’espère que toi, amateur (éclairé ou non) de comics tu connaissais ce personnage.

Antman

Le Dr Hank Pym (Michael Douglas), un scientifique (extrêmement talentueux selon wikipedia) met au point une formule afin de réduire l’espace entre les atomes et donc de réduire considérablement sa taille. Chose qui peut énormément servir, surtout à des fins militaires… (comme dans 100% des inventions dans des films de super héros) Donc Hank Pym fait marche arrière et ne parle à personne de cette découverte incroyable…

Vous vous doutez bien que si il n’y avait pas un petit problème, il n’y aurait pas de film.

C’est là qu’on sort la “roue des clichés”, mon inventions brevetée, conçue spécialement pour ce blog / podcast !

ant-man-wallpaper-01

Comme de par hasard, l’assistant, fils spirituel du Dr Pym, celui en qui notre gentil scientifique avait vu un potentiel incroyable, Darren Cross (Corey Stroll… c’est le héros de The Strain, dont je risque de vous parler très rapidement dans le podcast. Il a également joué dans Homeland) reprend l’idée et tente lui même de mener cette expérience à son terme. Il touche rapidement au but ! Génial ! Les militaires / méchants vont pouvoir le couvrir de fric et de pognon !

Dr gentil va donc essayer de trouver quelqu’un capable de voler l’invention de son ancien assistant… un cambriolage donc… Bref !

Il tend donc un piège à Scott Lang (Paul Rudd),délinquant sortant à peine de prison, le poussant à tenter de le cambrioler. Scott parvient donc à rentrer chez Dr gentil mais ne trouve pas de fric, de pognon, ou encore de bijoux mais une combinaison rouge avec un étrange casque. Même si ça ne lui sert à rien, il l’embarque, trouvant probablement que le look steampunk lui ira bien.

Il l’essaie et là PAF ! Il se trouve dans un remake de “Chérie, j’ai rétréci les gosses”.

Prit de remords il se fait arrêter en rapportant la combinaison chez son propriétaire. Quel con !

Dr gentil le sort de prison (toujours grâce à la magic’suit) il lui explique que s’il ne vole pas la toute nouvelle combinaison du Bad Guy c’est la merde, que le monde va mourir ect…

images

Ce film est taillé pile poil pour “la roue de clichés”, les personnages sont des rôles plus que des acteurs, on sait déjà qui est gentil, qui est méchant, qui aura quel rôle dans l’intrigue. Donc si vous voulez un cliffhanger de fou, changez de trottoir !

Ce n’est pas le seul soucis de ce film, malheureusement. C’est maintenant Disney qui est à la baguette et, le moins que l’on puisse dire, c’est que ça se voit ! Je répète, je n’y connais rien en comics, mais là, où est le côté “dark” des comics ? Il n’y a quasiment aucune goutte de sang ! Je en suis pas un assoiffé d’hémoglobine, mais bon, je vais voir un film pensant que c’était plus ado / adulte, comme beaucoup de comics. J’étais un peu déçu, j’avoue. Toute situation un peu “stressante” est immédiatement désamorcée par une blague.

Au delà de çà, c’est un film que vous pouvez aller voir en famille sans aucun soucis. Pour tout vous avouer, je le trouve moins “violent” que Chappie… c’est dire.

On note 2 ou 3 placements de produits mais c’est quand même discret. Clin d’œil au “sidekick rigolo” qui sifflote “It’s a Small World” bien connu des gens qui ont fait l’attraction “des poupées” chez Disney. Autre clin d’œil pour flatter l’égo des amateurs de “romans graphiques”, Stann Lee fait une apparition de quelques secondes en fin de film.

Ce film a quand même des qualités, je ne vous servirai pas la soupe du hipster moyen en crachant juste mon venin sans rien tirer de bon de ces 2 heures.

Le film est proposé en 3D (comme une grande majorité maintenant) et celle ci est bien exploitée, l’expérience est inévitablement meilleure qu’en 2D j’en suis sur. Pour une fois, la 3D amène vraiment quelque chose.

N’apportant rien de bien neuf, il est donc totalement classique, donc ce n’est pas un “mauvais” film. Il ne sera donc jamais un grand film non plus. Si vous voulez regarder un film de 2 heures sans vous prendre la tête et que vous avez 11€30 à filer au CGR du coin, allez y. Mais si vous cherchez un film qui vous surprendra autrement que par des effets spéciaux de qualité sans être révolutionnaire, choisissez autre chose.

Je pense que Michael Douglas est la pierre angulaire du casting, sans lui, ce serait un film encore plus moyen. Le reste du casting n’étant pas folichon pour moi. Evangeline Lilly (“Hope”, la fille du Docteur) à joué dans beaucoup de bons trucs (Tauriel dans “The Hobbit”, Kate dans “LOST”) mais ce n’est pas “une grande actrice” non plus.

Voila mon petit tour du film Ant-man… Je n’ai pas passé un mauvais moment, mais ce sera un film que j’aurai oublié l’an prochain.

Et là, vous allez me dire, pourquoi tu as mis les premières lignes des Fourmis de Werber ? Ben, j’avais envie… lisez le, ce livre est pas mal ^^


 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.