Que se passe t il ?

Salut à tous,

comme vous l’avez constaté depuis quelques mois, je n’ai pas sorti de podcast, pas fais de billets ni rien.

Il y a plusieurs raisons à çà et je vais profiter de ce billet pour vous expliquer plus en détail le pourquoi du comment.

Tout d’abord, ce n’est pas un ras le bol, pas un claquage de porte suite à un mauvais commentaire ni rien de tout çà.

D’abord, j’ai eu dans ma vie personnelle quelques rebondissements. J’ai été (très/trop) longtemps en arrêt de travail suite à un petit burnout/boreout professionnel. Une mutation qui n’avançait pas conjugué à une pression nulle de quelques collègues qui m’ont clairement fait ragequit pendant un peu plus d’un an.

Ce « break » n’a pas été sans mal, j’ai découvert ce que beaucoup connaissent, les « aides médicamenteuses ». Ça consiste principalement à vous faire fondre le cerveau pour vous empêcher de vous foutre en l’air, vous devenez un zombie, tout va au ralenti, mais pendant ce temps, le stress est mis de côté. Bon, je ne vais pas vous jouer de la flute, c’est un truc qui n’aide personne, ça permet à peine de temporiser. Actuellement, je suis dans l’incapacité de m’endormir dans « ma dose », j’ai donc troqué un stress quotidien par une addiction légale. Bref, ne commencez pas ces trucs çà, c’est pas worth it du tout. Je vous conseille de privilégier la relaxation. Par exemple, j’ai déjà conseillé les vidéos ASMR dans ce podcast et je vous assure que ça fonctionne très bien.

Cette période « hors boite » m’a permis pas mal de chose sur un plan purement humain. Tout d’abord, faire un tri entre les gens que je connais, les connaissances plus proches, les potes, et les Amis. J’ai aussi appris l’humilité, la vraie. Apprendre à ne pas juger les gens, c’est quelque chose qui n’est pas si simple quand on y réfléchis bien. Sans avoir littéralement adopté une autre philosophie de vie, il est vrai que j’ai changé quelques petites choses dans la mienne : Privilégier le dialogue, éviter les conflits, manger (uniquement) quand on a faim… des détails mais qui petit à petit font changer les choses. Je peux vous assurer que ne serait ce que d’éviter de rentrer dans une surenchère inutile en cas de conflit permet très souvent de régler le problème. J’en ai encore fait l’expérience il y a quelques jours. J’ai laissé la personne vider son sac, attendu le moment où il était un peu plus calme pour lui poser cette simple question « pourquoi t’énerver? ». Je ne suis pas devenu moine bouddhiste ou négociateur au RAID, loin de là, j’ai juste pris du recul sur le vrai sens de la vie. « Qu’est ce qui est réellement important? » c’est çà la vraie question. Bref, je digresse…

Donc, cette période m’a aussi mis pas mal de temps libre à disposition, temps que j’ai utilisé pour farmer pas mal de pop culture : cinéma, séries, musique, séries, jeux, stream, séries… Bref, pas mal de choses à raconter mais peu de motivation. Le manque de dialogue avec les auditeurs peut être… Va savoir… Mais le fait est que quand on est pas bien, cela ne sert absolument à rien de faire du podcast, car « si on ne sourit pas en enregistrant, ça s’entend » (c’est un podcasteur et Ami qui m’a dit çà, et il a raison).

J’ai réussi à me plonger dans un univers qui me rend heureux, beaucoup d’entre vous l’ont vu au fil des mois si ils me suivent sur les différents réseaux sociaux : Disneyland ! Oui, j’adore ce parc. Oui, j’adore cet univers. Oui je suis un grand enfant ! Je suis totalement conscient que cet univers est totalement artificiel mais au moins, là bas, je me sens bien.

Le temps est passé, les mois aussi, j’ai fais quelques aller retour entre Bayonne et la région parisienne durant cette année 2016. Le point culminant de mon « mal être » a probablement été en décembre, ma mutation tombant une nouvelle fois à l’eau et ma boite qui me menaçait de me placardiser.

J’ai même pensé à quitter mon boulot actuel, pour rentrer… chez Disney… et oui… Après tout, pourquoi pas ? 12 ans de boite, ça aurait clairement pu les intéresser.

Après de multiples péripéties, je reprend le boulot, toujours exempté de terrain, début janvier. Le psy de la boite ne voulant pas prendre de risque après 1 an de dépression.

J’ai donc eu clairement moins de temps alloué à faire mes conneries sur le web, je regarde moins de séries, je streame moins ect… Du coup, moins de temps pour penser à refaire un épisode.

On discute avec Tony, mon pote, mon Ami, mon frère, du fait d’éventuellement refaire un podcast, ensemble, à l’ancienne quoi. (projet qui n’est pas mort, à voir dans le futur)

Les semaines passent, et puis arrive ce 20 Avril 2017, probablement le pire jour de ma carrière. Journée qui pourtant commençait bien pour moi. Journée à la cool, où je suis, en plus, libéré plus tôt (ce qui est rare). Ce soir du 20 Avril, j’ai perdu un collègue, son nom a été écrit un peu partout, il n’est donc un secret pour personne. Xavier était un collègue avec qui j’ai discuté quelques heures avant, au moment de sa prise de service. Je n’épiloguerai pas sur cette soirée qui a littéralement été un cauchemar. Un moment où l’on refuse de croire que ce qui se passe est réel. Et pourtant.

Je profite de ce billet totalement personnel pour évoquer une anecdote un peu « ésotérique ». J’avais un mauvais pressentiment la veille et j’ai averti un collègue en lui disant « faites gaffe, il y a un truc, je ne le sens pas ». Ce même collègue a croisé mon regard le 20 Avril, au bout de la nuit, lorsque nous étions réunis et m’a dis « Tu as eu du nez ». Je ne vous cache pas que ce « compliment », je m’en serai bien passé. J’aurai préféré trouver les numéro du loto… Bref… Après « on y croit, on y croit pas » mais ce que je vous dis est la pure vérité.

Depuis, des choses bien plus heureuses me sont arrivés, rassurez vous.

Après presque 7 ans et demi d’attente, je vais enfin pouvoir repartir « chez moi » à Bayonne, quitter mon service parisien pour une vie bien plus tranquille. Pouvoir reprendre une (vraie) activité professionnelle, reprendre une vraie vie aussi, en famille, vivre dans un vrai appartement. Perdre un peu de poids, faire un peu de sport, tout cela ne sera que bénéfique pour mon dos, qui, même si je ne l’ai pas mentionné, continue de me faire souffrir.

J’ai appris avec le temps que « après la pluie, vient toujours le beau temps » et c’est très vrai ! Il ne faut JAMAIS perdre espoir et se laisser gagner par des idées négatives, ne jamais succomber aux « laisse tomber, tu n’y arrivera pas, fais autre chose » ect… Vous êtes toujours maitre de votre vie, vous et vous seul ! Faites vous confiance et vous y arriverai tôt ou tard ! Je sais que ce n’est pas facile mais il faut toujours tenter sa chance.

Je vais finir sur cette note positive, pleine d’espoir pour l’avenir. En profiter pour vous remercier, vous les lecteurs, les auditeurs et pour tout ceux qui m’auront soutenus durant ces quelques mois difficiles.

donc MERCI !

A très vite pour de nouveaux épisodes,

Dewey.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *