2017, c’est la fin.

Et oui, l’année se termine, les fêtes de fin d’année vont enfin pouvoir commencer.

Alors tout d’abord, sachez que contrairement aux gens qui sont en vacances ce soir, je reprend le boulot aujourd’hui ;D Et oui c’est çà aussi vivre en peu en décalage avec la société. Mais bon, j’aurai l’occasion d’être en famille pour ces fêtes (le 25 et 31). 2017 a été l’année du changement.

Beaucoup d’épreuves durant cette année, des désillusions, des pertes de gens proches dans des circonstances pas toujours très normales, la dépression (oui, il ne faut pas avoir peur des mots), mais tout a changé à partir de Juin, l’espoir, l’étincelle qui a ravivé la flamme ! J’en ai déjà parlé, à l’écris, et durant le podcast, mais vous ne pouvez pas imaginer comme c’était un cap important de ma vie. Plus les jours passent et plus je réalise que “ça y est!” je suis “rentré à la maison”, propos que je nuancerai plus tard.

Pouvoir se dire que je vais passer les fêtes en famille (en tout cas, le 25 et le 31) est une chose qui me manquait lors des années précédentes, car obligé d’être à Paris ou en arrêt de travail pour pouvoir être en famille de manière normale dans mon métier est une chose assez difficile.

Maintenant, mon travail me permet d’avoir 1 WE sur 2, ce qui est déjà très bien pour pouvoir avoir une vie sociale quasi normale.

2018, c’est année de la projection, de l’avancée. Il est temps de voir vers l’avenir maintenant que le gros des difficultés sont passées.

Alors ? Les bonnes résolutions ? Clairement pas, c’est des choses qu’on ne se donne que rarement les moyens de faire donc je ne me piègerai pas. Je voudrais juste pouvoir commencer à voir une vie à 2, même si je sais qu’il va falloir bosser pour trouver Mme Dewey et qu’elle ne viendra pas toute seule.

Peut être aussi arrêter de bouffer de la merde et reprendre un tout petit peu d’activité sportive, mon dos me fait encore souffrir, mais petit à petit je peux essayer de m’imposer 2-3 trucs de temps en temps. La trentaine a fait pousser mon petit bidou…  Sans être “gros”, j’ai un peu trop de bide (je suis grand, donc ça se voit pas trop, mais moi je le vois).

Ensuite, les projets “web”. Le stream est clairement devenu plus intéressant, Twitch m’a offert l’affiliation, ce qui était quelque chose que je souhaitais secrètement, donc 2018 objectif, améliorer le stream, former une communauté. Déjà le fait de pouvoir streamer en 710p au lieu de 480 a été une vraie avancée. Merci Orange qui avec une connexion inférieure à celle que j’avais à Paris (qui était déjà pas bonne) me permet de stream avec une qualité supérieure… le secret ? La stabilité ! Cette ligne est vraiment TRES stable et çà, il faut le souligner car les FAI sont souvent ma cible en mal, il faut dire quand ils font les choses bien. La fibre ? Ben on m’a dit pas avant 2 ans… donc on verra bien…

Le podcast ? Il va continuer, j’y prend du plaisir, même avec peu de retours c’est toujours agréable, donc pas vraiment de changement de format ou de fréquence. J’en ferai plus que 2 cette année promis ^^ J’aimerai pouvoir participer à plus de podcasts, j’ai du en décliner beaucoup en 2017, par manque de temps / motivation et je le regrette.

Professionnellement ? Ben on va essayer de passer un grade cette année, l’examen en tout cas. Accepter de se “mettre en danger” en se confrontant à un examen est toujours stimulant. C’est un examen que je peux avoir, donc je vais bosser pour. Par contre la nomination, j’en ai pour des années d’attente, alors autant avoir l’examen le plus tôt possible. (Grade que j’ai refusé, alors qu’on me le donnait gratuitement à Paris en échange de quelques années de plus sans mutation).

Les déplacements ? Ben 4 si j’y arrive. 2 sur Paris pour aller à Disney, évidement. 1 à Rennes pour le Stunfest, festival que je ne veux surtout pas louper. Ce sera ma semaine de OFF, de décompression. Et pour finir j’aimerai aller à Montauban / Toulouse, pour voir la famille et quelques potes que j’ai encore là bas.

La dépression dans tout çà ? Ben, au quotidien, j’ai toujours autant de médocs, l’objectif est d’en prendre moins, mais je sais que ça va être long pour arrêter totalement. J’ai encore des phases de “bad” sans réelle explications, mais j’y travaille. Il faudrait que je trouve comment dormir sans aide médicale, c’est probablement l’objectif le plus important de l’année.

Plein de projets donc, ce qui est une bonne chose. Ne pas s’encrouter dans la routine !

Je vous souhaite à tous et toutes, une excellente fin d’année et pleins de bonne choses pour 2018 !

Dewey.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.